Entretien de la ripisylve

Entretien de la ripisylve

Travaux 2017 de la ripisylve

 

Equipement forestier
Equipement forestier

En ce mois de janvier 2017, le SMABV a mis en place sa première tranche de travaux sur l’entretien de la ripisylve*. Ces travaux ont commencé ce lundi 16 janvier 2017, en aval du Moulin de Boulancourt et iront jusqu’à la confluence de la Laines avec la Voire. L’entreprise Entr’in 52 de Langres, a été retenue par le SMABV et est en charge de la bonne réalisation de ces travaux. http://www.entrin52.fr/

Lire la suite…

L’entretien de la ripisylve consiste en l’abattage d’arbres préalablement repérés et sélectionnés afin de reconquérir une partie des fonctionnalités du milieu naturel.La ripisylve joue un rôle majeur dans la bonne qualité des eaux (épuration et retenu des eaux de ruissellement), du maintien des berges (chevelu racinaire) ainsi que de corridor biologique à la faune aquatique (cache et ombrage) et terrestre (reproduction et nourriture).
L’enjeu de préserver ce milieu est donc majeur. Il passe donc par un entretien raisonné afin qu’il remplisse toutes ces fonctions et limite les problèmes qu’un manque d’entretien peut entrainer.
Les arbres sont choisis suivant leurs états (matures, malades ou morts), leurs aspect (fortement penchés, cassés, cépées déséquilibrés…) ainsi que l’essence (espèce invasive ou non). Ces caractéristiques permettent de déterminer si un arbre est susceptible d’engendrer des embâcles (ex: vieux saule noir cassant, aulnes mort, etc.), des déstabilisations de berge (peuplier ou négundo avec un système racinaire large de surface avec un houppier important facilement déracinable), mais également s’il est potentiellement dangereux pour les usagers du cours d’eau (propriétaires, exploitants agricole, chasseurs ou pêcheurs). Les coupes se font au plus bas du tronc, en suivant l’inclinaison de la berge, permettant ainsi, d’éviter le risque d’accumulation de flottant et d’embâcles.
De plus, l’abattage sans arracher la souche, permet de garder le système racinaire de l’arbre ancré dans le berge et de garantir son maintien.*Rappel : la ripisylve est la formation linéaire d’arbres et d’arbustes en bordure du cours d’eau. (Voir la page cours d’eau)